Le Premier ministre italien menace de démissionner

Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a menacé de démissionner au cas où les deux partis formant la coalition gouvernementale, La Ligue (extrême droite) et le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème), ne mettaient pas un terme à leurs récurrentes polémiques.
« Je demande à chacune des deux forces politiques de faire un choix et de me dire si elles ont l’intention de suivre encore le contrat de gouvernement », a déclaré M. Conte lors d’une conférence de presse. Et de poursuivre : faute de quoi, « je remettrai simplement mon mandat ». « Je demande une réponse claire, sans équivoque, et aussi rapide, si vous me le permettez », a-t-il ajouté, sans pour autant lancer un ultimatum.
La coalition gouvernementale en Italie a avancé handicapée depuis un an suite aux multiples divergences entre La Ligue et le M5S. Depuis les élections européennes du 26 mai dernier, cette situation s’est empirée. La Ligue de Matteo Salvini, qui avait recueilli 17 % des suffrages exprimés aux législatives de mars 2018, a bondi à 34 % alors que le M5S de Luigi Di Maio s’est effondré de 32,5 % à 17 % entre les deux scrutins.
Ainsi, la formation politique d’extrême droite veut dicter la ligne à suivre, particulièrement devant les menaces de sanctions européennes suite à la détérioration des comptes publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *