Le polisario ébranlé par la décision de la Côte d’Ivoire d’ouvrir un consulat général à Laâyoune

La Côte d’Ivoire a décidé mercredi d’ouvrir un consulat général à Laâyoune au Maroc, une initiative visant à rapprocher davantage l’administration consulaire des ressortissants ivoiriens vivant dans le Sud marocain, et qui constitue un nouveau revers pour le mouvement séparatiste du polisario soutenu par l’Algérie.

Le Conseil des ministres, réuni mercredi à Abidjan, « a adopté un décret portant création d’un Consulat général de la République de Côte d’Ivoire à Laâyoune au Maroc », a indiqué le porte-parole du gouvernement ivoirien, Sidi Tiémoko Touré, lors d’un point de presse.

« Cette mesure vise à rapprocher davantage l’administration consulaire des ressortissants ivoiriens vivant dans le Sud marocain et à renforcer leur protection consulaire », a précisé le porte-parole.

Il s’agit de la sixième représentation diplomatique de pays africains ouverte à Laâyoune après celles de la République centrafricaine, la République de Sao Tomé-et-Principe, l’Union des Comores, le Gabon, Sao Tomé-et-Principe.

Une succession de représentations diplomatiques de pays africains à Laâyoune, et aussi dans l’autre ville du Sahara marocain, Dakhla, qui représente un revers sans précédent pour le polisario et pour l’Algérie, qui soutient ce mouvement séparatiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *