Le ministre ivoirien des Affaires étrangères démissionne

Le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, un proche du président Alassane Ouattara, a annoncé sa démission ce jeudi 19 mars, via une publication sur les réseaux sociaux.

Marcel Amon Tanoh n’évoque pas les raisons de son retrait du gouvernement, mais tout semble indiquer que le courant ne passe plus entre lui et le chef de l’Etat ivoirien, surtout après que ce dernier ait porté son choix sur le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, comme candidat à la présidentielle du 31 octobre. Ouattara avait annoncé le 5 mars qu’il ne briguerait pas de troisième mandat.

Le désormais ex-chef de la diplomatie ivoirienne n’a jamais caché ses ambitions présidentielles, et s’est même déjà doté d’une équipe de campagne, même s’il n’a pas encore annoncé officiellement sa candidature à la présidentielle d’octobre prochain.

«Seuls la grandeur de la Côte d’Ivoire, la justice, la démocratie et le bonheur des Ivoiriens ont constamment motivé mon engagement politique. Comme je l’ai toujours fait, je continuerai à mener ce combat avec vous», a-t-il écris sur son compte Facebook.

Il s’était opposé à la désignation d’Amadou Gon Coulibaly comme dauphin du président Ouattara, mais n’a toutefois pas réussi à en dissuader le chef de l’Etat dont il a longtemps été le directeur de cabinet avant de devenir ministre des Affaires étrangères en 2016.

Cette démission témoigne de lourdeur du climat politique qui règne en Côte d’Ivoire avant l’élection présidentielle. La dernière crise postélectorale de 2010-2011 dans le pays avait fait 3000 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *