Le CEDEAO s’active contre la pandémie du coronavirus

L’Afrique de l’ouest comptait ce 23 avril, un total de 6.417 cas de contaminations au Covid-19 confirmés, 166 morts et 1.953 guéris. Une situation préoccupante qui a obligé la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) à se réunir ce jeudi en Sommet extraordinaire par visioconférence pour trouver des solutions.

Lors de cette réunion sur l’initiative du président du Niger et président en exercice de la CEDEAO, Issoufou MAHAMADOU, les dirigeants des pays de la Communauté ont fait l’amer constat des impacts négatifs présents et futurs de la pandémie de coronavirus dans leurs pays, sur les plans social, économique, financier et humain.

Ainsi, ont-ils décidé d’une série d’actions à mener afin d’enrailler cette crise sanitaire et d’en atténuer les conséquences. La première est le renforcement de la coopération entre les Etats membres de la CEDEAO en matière de recherche, de formation et d’échanges d’expériences dans le domaine sanitaire. En plus, chaque pays doit « allouer au moins 15% » de son budget annuel au renforcement de ses systèmes de soins de santé.

La CEDEAO a également décidé de mettre en place « un plan de riposte » prenant en compte la lutte contre la propagation de la pandémie et «un plan de relance économique post-pandémie ». Pour cela, elle annonce, l’émission de «Bons et Obligations de long terme du Trésor pour financer les besoins critiques en investissement pour soutenir le secteur privé et relancer les économies ».

Elle recommande aussi de mettre en œuvre «des actions urgentes pour soutenir la production locale des produits de consommation», notamment les produits agricoles, afin de «réduire la facture d’importation de ces biens».
Pour la communauté, cette période de crise sanitaire devrait être une occasion pour ses pays membre de resserrer la ceinture de l’intégration et de la solidarité sociale et économique. Ainsi recommande-t-elle d’ «éviter d’imposer des restrictions aux importations en provenance des autres pays de la CEDEAO, notamment en ce qui concerne les biens de première nécessité (médicaments, produits alimentaires, etc.)».

Dans la sous-région, le Ghana et la Côte d’Ivoire ont franchi la barre des mille cas d’infection au covid-19. Le Nigeria, pays le plus peuplé, en est à 873 cas confirmés (28 morts et 197 guéris. Seule la Gambie compte moins de 10 cas confirmés de Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *