Des éléments ivoiriens renforcent la MINUSMA

ob_9c375a_mali-instruction-ied-au-profit-de-la-minusmaLa Mission Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA) va bénéficier du renfort de 170 militaires supplémentaires. De nationalité ivoirienne, ces éléments ont suivi au préalable une formation dans leur pays d’origine.

Suite à la crise politico-militaire de Côte d’Ivoire en 2002, la France y avait lancé l’opération Licorne. Depuis, cette force  est toujours présente dans le pays ouest-africain et complète la mission onusienne. Dans ce cadre, le commandement tricolore assure des formations en faveur des éléments de l’armée locale. Ainsi, 170 militaires ivoiriens, issus du 2è bataillon d’infanterie de Daloa et du 1er bataillon de commando parachutistes et destinés à intégrer les rangs de la MINUSMA, ont suivi un de ces cursus. Plus précisément, ils ont appris les tactiques et techniques de protection d’un poste de commandement. Ces éléments seront affectés dans une base de ce type, située à Tombouctou.

Avant qu’ils ne prennent la route du Mali, ces soldats ont animé mercredi au camp militaire de Port-Bouët – le QG de la force Licorne – une cérémonie de simulation. A cette occasion, le ministre ivoirien de la Défense, Paul Koffi Koffi, a fait le déplacement et a loué « le sérieux et l’allant » des militaires pendant leur formation. Une remarque qu’avait aussi faite le responsable de la force Licorne, le lieutenant-colonel Rémi Bouzereau, exprimant sa satisfaction  au « bon comportement » de ces éléments.

En matière de formation, la Côte d’Ivoire tire énormément profit de la présence de la force Licorne sur son territoire. Celle-ci a, en effet, contribué, depuis le début de l’année, à la formation de 1500 militaires ivoiriens environ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *