Gabon-Maroc : Nombreuses opportunités de développement mutuel.

Maroc-Gabon-PhosphatesLe Conseil national du commerce extérieur (CNCE) du Maroc vient de lancer un appel vibrant aux opérateurs marocains afin qu’ils se saisissent des opportunités d’affaires qu’offre le projet de société « Gabon Emergent » du Président Ali Bongo.
Cet appel est intervenu dans le cadre de la récente visite du roi Mohammed VI au Gabon. La rencontre entre les deux chefs d’Etat a été ponctuée par la signature d’un nouvel accord sur la production d’engrais agricoles.
Le but de cet accord consiste à la construction de deux usines dans ces pays, pour la  production des engrais à partir du phosphate et le gaz, leurs principales matières premières.
Allié stratégique du Maroc, l’Etat gabonais présente les atouts nécessaires à la stimulation de l’appétit chez les investisseurs internationaux. En effet, en plus de ses ressources pétrolières qui constituent 50% du PIB et 80% des recettes d’exportation, le Gabon est réputé pour sa stabilité politique et sécuritaire. En clair, son environnement politico-économique est propice au développement des affaires.
Toutefois, bien que stable, ce pays de l’Afrique centrale connaît quelques difficultés sur le plan social liées à l’accroissement de la pauvreté. Autrement dit, le développement humain ne suit pas forcément le progrès dans le milieu des affaires, à telle enseigne que la grogne sociale ne fait que s’amplifier de jour en jour.
Ainsi, la signature de l’accord susvisé, est perçu, par certains observateurs, comme une volonté du roi du Maroc d’accompagner le Gabon vers la sécurité alimentaire.
En clair, la coopération entre les deux Etats, vieille depuis des décennies, constitue un cadre de soutien et d’accompagnement mutuel dans la réalisation de leur projets de société respectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *