Soudan : Arrestation du chef du parti d’opposition Oumma

sadek-el-mehdiAu Soudan,  Sadek al-Mahdi,  leader   du  parti  d’opposition Oumma,  a  été arrêté samedi dernier, après avoir accusé un groupe paramilitaire d’exactions sur les civils au Darfour. Cette arrestation,  fortement dénoncée par les opposants,  vient porter  un  coup dur au dialogue national, actuellement en cours.
Sadek al-Mahdi a été interpellé samedi,  à son domicile par des  agents de la sécurité d’Etat.  Il  avait  déjà été entendu par la Cour de sécurité d’Etat  jeudi, après  une  plainte déposée contre  lui  par le Service national de renseignement et de sécurité (NISS).  Ce dernier  lui  reproche  d’avoir accusé  à tort le groupe  paramilitaire  RSF  (Rapid  Support Forces)  de viols et de violences dans la région du Darfour. Les chefs des RSF ont  fermement démenti ces accusations, qu’ils qualifient  d’ « allégations mensongères ».   Mais  il  n’empêche  que  les RSF  ont  déjà été accusés par  la  Mission  ONU-Union Africaine pour le Darfour, d’attaques contre les populations.  De même, l’Union Européenne a plusieurs fois dénoncé les agissements de cette unité paramilitaire.
L’arrestation de M. Mahdi a suscité de vives réactions au sein de son parti.  Pour  Mme Sara Nadjallah,  secrétaire  générale  du parti,  cette arrestation  met à mal  le bon déroulement du dialogue national.  « En arrêtant Mr Sadek al-Mehdi Mahdi,  le  régime  a retiré ses promesses de dialogue  et  est revenu à la case départ », a-t-elle commenté.  Elle  a par ailleurs  annoncé l’intention  du  parti  Oumma de rompre  avec le  dialogue national.  Dimanche,  de nombreux partisans  se  sont  rassemblés au siège du parti à Omdourman,  pour  manifester contre l’arrestation  de leur leader.
Le dialogue  national   a été initié par  le président Omar El Béchir en janvier dernier,  après la vague de manifestations survenues dans le pays en septembre 2013.  Il s’agit d’une politique de réconciliation  entre les principales formations politiques du pays,  en vue de la formation d’un gouvernement d’union nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *