Madagascar : Adieu aux emballages plastiques

emballage_plastiqueA l’issue du dernier conseil de gouvernement, les autorités malgaches ont décidé de suspendre en 2015 la production, l’utilisation et l’importation des emballages plastiques.

L’interdiction prochaine du plastique dans les marchés de Madagascar à l’issue du conseil de gouvernement de mardi, a suscité une vague d’enthousiasme de la part des écologistes. Observée jusqu’alors au Rwanda, en Afrique du Sud, au Mali, en Tanzanie, en Ouganda, en Mauritanie et au Kenya, cette mesure est une véritable révolution.

Un journal local, L’Express de Madagascar, rapportant un extrait du communiqué du conseil de gouvernement précise que « la production pour le marché local,la commercialisation, la distribution et l’utilisation des sachets et des sacs plastiques visés par le présent projet de décret, sont interdites sur le territoire de la république de Madagascar, à partir du 1er mai 2015, et l’importation des sachets et sacs plastiques est interdite à partir du 1er février 2015 ». Ceci dit, les industriels disposent aujourd’hui de quatre mois pour écouler les stocks. Bien entendu, certains établissements devront fermer, ce qui constitue une perte en termes d’emplois et de revenus pour le pays.

Pour les écologistes, le plastique est néfaste pour la santé de l’environnement. Un enseignant à la faculté des sciences précise :« Il faut plus d’un siècle pour faire disparaître un sachet plastique. C’est toute une vie marine qui est menacée par ce produit, s’il envahit une portion de mer». Cette mesure est courageuse pour un pays qui amorce sa sortie de crise. Pour Stéphane Raveloson, président du syndicat des industries de Madagascar, « il faut un investissement conséquent pour faire face à cette nouvelle loi ».

2 thoughts on “Madagascar : Adieu aux emballages plastiques

  1. Excellente initiative qui devrait être suivie par tous les pays du monde. En recréant des usines de verre, on pourrait remplacer le plastic par des bouteilles et conserves en verre, sans danger pour la santé, et recréer ainsi de l’emploi vert et durable.

  2. Je voudrai avoir plus de precision. nous exportons des produits dans des big bag en plastique de 1m3. nous importons les emballages juste pour le conditionnement des produits a exporter. Est-ce que nous sommes touchees par ce bouleversement?

Répondre à viviane Tits Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *