FIFA- Lutte contre le racisme: Yaya Touré pas content de la dissolution de la « Task force »

yaya-toureL’international ivoirien Yaya Touré n’est pas content de la décision de l’instance internationale supérieure du football, la FIFA, de dissoudre son groupe de travail contre le racisme, appelé «task force», dont faisait partie le footballeur.

« Lorsque j’ai reçu la lettre me disant que le groupe de travail de la FIFA devait être interrompu, j’étais très déçu ». Pour le joueur, la lettre a figuré le bon travail qui a été réalisé à la suite de l’avis et des recommandations du groupe de travail. « Pourquoi arrêter quand quelque chose commence à se résoudre? Est-ce que la FIFA est suffisante devant une Coupe du Monde en Russie? », a déploré Yaya Touré, dans un message sur son site internet.

Africain de couleur noire, le joueur de Manchester City a souvent fait les frais du racisme sur les terrains de football, notamment lors de déplacement avec son club en Russie. « Mon seul espoir est que la FIFA a pensé à tout. La lettre que j’ai reçue ne me donne pas d’assurance. Ce seront les fans et les joueurs qui vont subir, si la FIFA ne le fait pas correctement », a t-il conclu.

Ce « groupe de travail a toujours eu une durée de vie limitée », écrivait la FIFA dans sa lettre envoyée à ses membres pour annoncer la décision de le dissoudre. « Le groupe de travail a donné ses recommandations pour la lutte contre le racisme, sa mission est terminée. Aux confédérations, aux fédérations désormais d’appliquer ces recommandations. Un comité sera mis en place par la FIFA pour vérifier l’avancement de l’application des mesures», tranche la FIFA dans son adresse.

Le groupe de travail anti racisme a été mis en place en 2013, à l’initiative de Sepp Blatter, alors président de la FIFA. Sa création découlait de l’adoption par le 63ème congrès de la Fédération internationale d’une résolution sur la lutte contre le racisme et la discrimination. En mai 2015, la FIFA avait suivi les recommandations du groupe de travail avant d’introduire un système de surveillance anti discrimination pour les matchs de qualifications pour le Mondial 2018, en Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *