CPI : le Mali salue la condamnation du djihadiste Al Mahdi à 9 ans de prison

ahmad-al-faqi-al-mahdiNeuf ans d’emprisonnement, c’est le verdict rendu par la Cour pénale internationale (CPI), à l’issue du procès du djihadiste malien Ahmad Al Faqi Al Mahdi, reconnu coupable de destruction de mausolées classés au patrimoine mondial de l’humanité à Tombouctou, dans le nord du Mali.

S’adressant au jihadiste, le juge Raul Pangalangana, a déclaré : « M. Al Mahdi, le crime pour lequel vous avez été reconnu coupable est très grave. La chambre vous condamne à neuf années de détention ». La CPI avait établi la « participation directe » d’Ahmad Al Faqi Al Mahdi à de nombreux incidents, et son rôle en tant que porte-parole pour le compte des djihadistes actifs dans le nord du Mali depuis 2012.

A l’ouverture de ce procès historique, le djihadiste malien qui est la première personne à être jugée par la CPI pour destruction de biens culturels, avait plaidé coupable. A l’annonce de sa condamnation mardi, l’accusé a assuré être « plein de remords et de regrets ».

De son côté, le gouvernement du Mali a salué cette condamnation qui, selon les autorités de Bamako, « est un motif d’espoir pour toutes les victimes de l’idéologie barbare qui a motivé l’action des narco-terroristes au nord du Mali », lit-on dans un communiqué du gouvernement.

Il s’agit d’un jugement qui constitue « le point de départ d’une jurisprudence dans la protection du patrimoine mondial, dont la destruction, assimilable à des crimes de guerre, ne saurait rester sans conséquence pour leurs auteurs », ajoute le communiqué.

Quant à l’association malienne des droits de l’homme, elle a exprimé sa « satisfaction ». Pour l’association, « c’est un avertissement pour ceux qui veulent nuire à la culture malienne », estimant toutefois que « la peine devait aller au-delà de 9 ans ».

One thought on “CPI : le Mali salue la condamnation du djihadiste Al Mahdi à 9 ans de prison

  1. Je pense que détruire les œuvres d’art des autres en prenant sa religion (ou en prenant n’importe quel autre prétexte) est un crime grave. De la même manière, les talibans qui ont détruit les bouddhas géants en Afghanistan devraient également être punis de lourdes peines. En effet, je suis certaine que si une force de Vie appelée « dieu » existe, elle ne peut qu’aimer la beauté et donc l’Art. Et ce dernier doit donc toujours être respecté. Ce monsieur mérite bien ses 9 ans de prison, je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *