Miss Afrique du Sud accusée de racisme

Miss Afrique du Sud, Demi-Leigh Nel-Peters a été qualifiée de raciste pour avoir porté des gants au milieu d’enfants de race noire, qui prenaient leur repas, lors de sa visite dans un orphelinat à Soweto.

L’image a tout de suite provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, où plusieurs personnes se sont indignées du comportement de la «reine de la beauté» sud-africaine, qu’elles n’ont pas tardé à accusé de «raciste».

Pour certains internautes, la Miss a porté des gants latex «parce qu’elle ne voulait pas toucher les enfants noirs, alors qu’elle a partagé des images où elle étreint ses chiens et ses enfants blancs à mains nues».

Face à la polémique, les responsables de l’orphelinat, le Centre communautaire Orlando West Ikageng sont montés au créneau, pour démentir toute intension discriminatoire de la part de la Miss.

«Bien sûr, ce n’était pas parce qu’elle ne voulait pas toucher les enfants noirs… Nous lui avons dit, et à tous les autres bénévoles, de porter les gants pendant qu’ils touchaient des aliments autour des enfants… Il s’agissait simplement de protéger les enfants du risque de nourriture contaminée. Cette réaction des médias sociaux est ridicule », a expliqué Carol Dyantyi, porte-parole de l’orphelinat.

Mais ces explications ont du mal à convaincre, surtout la communauté noir sud-africaine, qui a payé un lourd tribut au racisme, et qui a encore à l’esprit, les douloureux souvenirs de l’apartheid. Même si aujourd’hui, « blancs » et « noirs » semblent cohabiter en paix, des cas de traitement racismes sont très souvent dénoncés au pays de feu Nelson Mandela.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *