Transport aérien : Emirates rompe avec la compagnie angolaise TAAG

La compagnie aérienne Emirates a annoncé ce lundi, avoir mis un terme à son partenariat avec TAAG, la compagnie aérienne nationale de l’Angola, et procédé à une réduction drastique de ses liaisons hebdomadaires entre son hub et Luanda.

«Emirates prend des mesures pour réduire sa présence en Angola en raison des difficultés prolongées auxquelles elle doit faire face pour rapatrier le produit de ses ventes», a expliqué le transporteur aérien émirati basé à Dubaï.

La compagnie émiratie qui dessert la capitale angolaise depuis 2009 et a assuré depuis 2014, en vertu d’un accord de partenariat signé en 2014, la gestion de la compagnie TAAG, se plaint de difficultés récurrentes, pour rapatrier ses recettes, ce qui porte préjudice à ses activités, selon les responsables.

« Cette question est restée sans solution, malgré de nombreuses demandes adressées aux autorités angolaises », a déploré Emirates, espérant toutefois que la question soit « résolue le plus rapidement possible, afin que les opérations commerciales puissent reprendre ».

Plusieurs compagnies aériennes se sont récemment plaintes de difficultés similaires, dues au manque de devises étrangères dans un pays dont l’économie traverse une crise depuis la chute prolongée des cours de l’or noir, sa principale ressource.

Au pouvoir depuis 1979, le président José Eduardo Dos Santos est critiqué par ses adversaires pour avoir mis l’Etat et l’économie en coupe réglée, notamment en offrant à sa famille et à ses proches la direction de nombreuses entreprises publiques. Agé de 74 ans, il a annoncé qu’il quitterait le pouvoir après les élections générales du 23 août prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *