Le président Muhamadu Buhari rassure sur sa santé

En congé de maladie depuis le 7 mai dernier à Londres, le président du Nigeria, Muhamadu Buhari a donné de ses nouvelles hier mardi, à travers une correspondance adressée à son homologue Guinéen, Alpha Condé, et rendu publique par la présidence nigériane.

Dans cette correspondance, le président Buhari âgé de 74 ans, assure qu’il est en train de «bien récupérer» et d’être «prêt à rentrer au pays pour reprendre pleinement» ses fonctions, dès qu’il aura le feu vert de ses médecins.

La correspondance du chef de l’Etat nigérian était destinée à remercier son homologue guinéen, qui a appelé, la semaine dernière, à des prières en vue du prompt rétablissement de son état de santé.

«Votre Excellence aura le plaisir d’apprendre que je fais des progrès satisfaisants et, dès que les médecins me l’auront conseillé, j’irai reprendre mes fonctions et continuer à servir le peuple nigérian qui m’a élu et prie tous les jours pour mon rétablissement», écrit Buhari.

Le dirigeant nigérian avait disparu des radars en début du mois de mai dernier, pour des raisons de santé. Mais le week-end dernier, ses services ont publié une photo où on le voit, souriant, participer à une rencontre avec une délégation de gouverneurs de son pays, à la résidence de l’ambassade du Nigeria à Londres.

Son état de santé est au centre de spéculations au Nigeria depuis la mi-2016, lorsqu’il s’était rendu pour la première fois à Londres pour suivre un traitement de ce que la présidence nigériane avait qualifié d’«infection de l’oreille».

Il avait ensuite passé un séjour médical de près de deux mois dans la capitale britannique, en janvier-février derniers, et, à son retour début mars, avait déclaré n’avoir «jamais été aussi malade» de sa vie, révélant avoir subi des transfusions sanguines et une batterie d’examens.

Le vice-président nigérian Yemi Osinbajo assure l’intérim en l’absence du président Buhari, pour éviter une paralysie politique du pays le plus peuplé d’Afrique et premier producteur de pétrole du continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *