De faux journalistes ghanéens déportés d’Australie

Une cinquantaine de journalistes ghanéens a été renvoyée d’Australie, où elle s’était rendue avec la délégation officielle du Ghana, pour couvrir les jeux du Commonwealth, qui se tiennent du 4 au 15 avril 2018.

Les services d’immigration australiennes ont effet, été alertés par l’effectif pléthorique de la délégation du Ghana. Lors des contrôles, les 50 personnes rapatriées étaient incapables de prouver leur profession de journaliste, en répondant aux questions qui leur ont été posées par les services d’immigration. Ces mis en cause qui accompagnaient pourtant la délégation officielle ghanéenne, n’avaient aucun outil de travail de journaliste.

Les autorités australiennes ont donc retenue la thèse de « faux journalistes », et ont décidé de les refouler vers leur pays d’origine.

De son côté, l’association professionnelle des journalistes du Ghana (GJA) s’est désolidarisée des prétendus journalistes et a précisé ne pas les reconnaitre, et ne même pas être au courant de leur mission en Australie.

Le GJA a demandé au ministère ghanéen des Affaires Etrangères, à la police et aux autres institutions concernées de mener une enquête approfondie sur cette affaire, afin d’établir la véritable identité des déportés, dans le but de préserver l’image du pays et des journalistes ghanéens.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *