Méningite au Niger : Des voix réclament plus de vaccins

niger-meningite-vaccinFace à la recrudescence de l’épidémie de méningite au Niger, particulièrement à Niamey, différents acteurs se mobilisent afin de satisfaire les attentes médicales des victimes.

En effet, de plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer plus de vaccins contre la méningite sur l’ensemble du territoire national.

Le gouvernement a, selon une source officielle, lancé une vaste campagne de vaccination surtout au niveau des établissements scolaires.

Dans la perspective d’une prise en charge des cas suspects, notamment dans la capitale, « un centre spécial, Lazaret, a été aménagé pour offrir plus de 200 lits et des traitements gratuits aux patients ».

Cette initiative a été saluée par M. Khalid Ikhiri, le président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH). Celui-ci y a effectué, vendredi dernier, une visite afin de s’enquérir de la situation des malades et des conditions de travail des agents de santé.

S’adressant par la même occasion aux autorités publiques, le responsable de la CNDH encourage ces derniers à « donner plus de crédibilité et de moyens à la recherche pour que les laboratoires nationaux soient en mesure de fabriquer des produits et des vaccins pour ces types d’épidémies qui font malheureusement des ravages » dans le pays.

Rappelons toutefois que malgré la mobilisation de l’Etat et de ses partenaires, la pénurie de vaccins persiste.

A ce jour, environs sept mille doses ont pu être achetées, mais restent insuffisantes pour répondre aux besoins sur le terrain.

Quoiqu’il en soit, il n’y a pas qu’Ebola qui satures les méninges des Etats ; la méningite aussi fait parler d’elle, eu égard au nombre de victimes qu’elle a causé en si peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *