Bénin : Combattre les grossesses non désirées en milieu scolaire

grosseses-non-desires-milieu-scolaire-beninLa problématique des grossesses non désirées en milieu scolaire est, depuis quelques jours, l’objet des préoccupations des Organisations non gouvernementales et certains partenaires techniques au développement du Bénin.

De source locale, l’objectif est d’attirer l’attention des décideurs et des acteurs du monde scolaire sur l’impérieuse nécessité de combattre le fléau des grossesses en milieu scolaire et de pouvoir y apporter des solutions efficaces et durables.

Si le phénomène des grossesses non désirées en milieu scolaire est particulièrement alarmant, c’est à cause de divers facteurs.

Entre autres facteurs poussant les adolescentes encore sur les bancs à contracter des grossesses, nous citons le relâchement total de l’autorité parentale et l’incapacité des parents à subvenir aux besoins de leurs enfants, surtout les filles, l’imposition du mariage précoce par certains parents à leurs filles.

Par ailleurs, l’éducation différenciée fondée sur le sexe dans les ménages, la pauvreté et la polygamie qui augmentent les charges familiales, sont aussi à évoquer. A cela, s’ajoutent l’ignorance des textes en vigueur, le manque d’information, l’impunité des auteurs des grossesses, le harcèlement sexuel par des enseignants indélicats et autres prédateurs financièrement influents.

Enfin, le manque de communication entre les parents et les enfants est un facteur clé: le sujet du sexe étant encore un tabou dans la plupart des ménages.

D’où, la nécessité pour tous les acteurs et décideurs du milieu de « vulgariser les textes et surtout de les appliquer en poursuivant les auteurs des grossesses, d’enseigner l’éducation sexuelle à l’école, de promouvoir l’utilisation des méthodes contraceptives, de sensibiliser les communautés et de responsabiliser les parents ».

Bref, les ONG et les partenaires techniques au développement du Bénin entendent tout mettre en œuvre pour éviter de compromettre l’avenir des jeunes filles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *