Malawi: Sept présumés trafiquants d’ossements humains brûlés vifs

malawiAu moins sept individus soupçonnés de trafic d’ossements humains ont été brûlés vifs mercredi dans le district de Nsanje au sud de Malawi, par la foule qui affirme les avoir trouvés en possession d’ossements humains.

La police de Nsanje a confirmé que les personnes brûlées vives par la foule ont bel et bien été en possession des ossements humains. Elles alimentaient un trafic dans la région avant d’être appréhendées par les habitants de Nsanje, qui pris de colère, les ont brûlées vifs pour décourager d’autres trafiquants.

Un responsable local à Nsanje a expliqué que des villageois avaient commencé depuis un moment à avoir des soupçons en observant les mouvements et déplacements de l’une des sept victimes qui avait un sac contenant des os. Poursuivie et arrêtée par une foule déchainée, cette personne a fini par citer ses complices, reconnaissant que son sac contenait les os humains. C’est un par un que la foule a brûlé ces trafiquants, selon le responsable local de Nsanje.

Pour l’heure, aucune arrestation n’a été opérée par la police qui a ouvert une enquête sur cette affaire. Il s’agit pour les autorités de déterminer si les ossements trouvés sur les victimes appartenaient à des albinos. Ces dernières années, le Malawi fait face à une grande criminalité contre les albinos, dont les organes sont vendus pour des pratiques sorcières.

Dans plusieurs pays du continent, les membres et os d’albinos sont fréquemment utilisés pour des rituels censés apporter richesse et pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *