Des sacs à dos solaires pour les élèves des zones rurales au Botswana

Deux organisations ont lancé au Botswana, un programme de distribution  de sacs à dos solaires et des fournitures scolaires aux élèves dans plusieurs villages et villes dans le but de rendre l’éducation plus accessible et d’enrôler plus d’enfants.

La Fondation Botswana de la First National Bank (FNB) et la Botswana Power Corporation (BPC) sont venues au secours de milliers d’enfants originaires des zones rurales à faible densité démographique ne pouvant pas étudier la nuit à cause de l’absence d’électricité dans leurs foyers ruraux.

Les deux organisations, en collaboration avec le ministère des Gouvernements locaux et du Développement rural vont lancer ce mercredi l’initiative à l’école primaire de Ramonaka, dans le district de Kgatleng (sud du pays).

Selon la porte-parole du ministère, Nonofo Zwinila, ce lancement fait suite à des lancements récents dans d’autres villages et villes du Botswana.

« L’objectif principal de cette initiative est de doter les enfants des écoles primaires de zones reculées de sacs à dos solaires afin de soutenir leur apprentissage à la maison », a déclaré le ministre adjoint des Gouvernements locaux et du Développement rural, Botlogile Tshireletso.

«Les élèves des classes supérieures (classes 4-7) dans les écoles sélectionnées recevront un sac à dos solaire équipé d’une lampe, tandis que ceux des classes inférieures (réception selon la norme 3) recevront des fournitures scolaires. Ce don sera ensuite étendu à d’autres districts du pays», a-t-elle ajouté.

Les sacs à dos solaires sont fabriqués de manière à ce que les élèves puissent porter confortablement leurs livres à l’école, tandis que le panneau fixé au sac se charge au soleil pendant la journée de sorte que l’ampoule encastrée dans le sac produise suffisamment de lumière pour permettre aux élèves de bien étudier chez eux pendant la nuit.

Les partenaires veilleront ainsi à ce que le suivi des performances académiques des étudiants bénéficiaires soit assuré, afin de mesurer l’impact du sac à dos solaire sur l’autonomisation des citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *