Une trentaine de combattants nigériens de Boko Haram font reddition au Niger

bh-nigerPlus de trente combattants de Boko Haram de la région de Diffa, au sud-est du Niger, ont déposé les armes et se sont rendus aux autorités nigériennes, a annoncé mardi, le ministère nigérien de l’Intérieur,

«Trente-et-un jeunes de Diffa enrôlés il y a quelques années dans les effectifs de Boko Haram, ont fait reddition… Ils se sont rendus un à un et sont actuellement retenus dans un centre sécurisé», a déclaré sur les réseaux sociaux, le ministre nigérien de l’Intérieur, Bazoum Mohamed.

Selon des sources sécuritaires basées à Diffa, on compte parmi ces repentis, vingt-six hommes et trois femmes. «Une quatrième femme de nationalité nigériane, s’est également rendue aux autorités de Diffa», ajoutent les mêmes sources, précisant que «ces jeunes pourront bénéficier d’une amnistie et, avant de regagner leurs familles, ils bénéficieront d’un programme de déradicalisation et de projets de réinsertion socio-économique».

C’est la première fois que les autorités nigériennes font état de désertion de ressortissants nigériens des rangs de Boko Haram, qui mène des attaques meurtrières dans ce pays, depuis février 2015.

La radicalisation des jeune Nigériens s’était accrue en janvier 2015, selon un responsable municipal de Diffa, qui avait signalé des «départs de nombreux jeunes qui étaient de plus en plus attirés par les offres de Boko Haram qui leur propose jusqu’à 300.000 francs CFA par mois». «Certains reviennent avec de l’argent pour subvenir aux besoins de leur famille et cela tente d’autres encore», s’était-il inquiété.

One thought on “Une trentaine de combattants nigériens de Boko Haram font reddition au Niger

  1. Cette reddition est une bonne nouvelle. Qu’il faut encourager.

    Mais à la base de tout cela et avant même de discuter de l’argent reçu via Boko Haram, qui pousse les jeunes à s’y affilier, il faudrait aller jusqu’au coeur du problème : le coran.

    En effet, quand on lit ce livre, il est rempli d’appels aux meurtres des non musulmans, des athées, des femmes infidèles….Si j’écrivais aujourd’hui, un tel livre, dans presque tous les pays du monde, j’irais directement en prison. Il faut absolument revoir le contenu de ce livre au niveau mondial et en oter tous les appels aux meurtres.

    Si on ne le fait pas, dans des milliers d’années (si nous n’avons pas totalement détruit la terre avant), il y aura encore des imbéciles pour prendre ces vieux textes moyen âgeux à la lettre et pour aller tuer les autres, même musulmans, en son nom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *