Réunion à Brazzaville, sur la paix et la sécurité en Afrique centrale

La capitale congolaise, Brazzaville, accueille ce mardi 29 mai, la 46e réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC).

Durant quatre jours, les participants à cette rencontre vont faire une évaluation critique des défis qui se posent à la paix et à la stabilité, non seulement au niveau régional, mais aussi dans chaque pays membre de l’UNSAC à savoir : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la RCA, le Congo, la RDC, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, Sao Tomé et Principe et le Tchad.

Les questions liées à la lutte contre les violences armées et le terrorisme en Afrique centrale, y compris l’insécurité et la situation humanitaire causée par le groupe terroriste Boko Haram dans le bassin du lac Tchad, seront également abordées.

Plusieurs autres dossiers cruciaux comme le mercenariat et le crime transnational organisé, les trafics illicites transfrontaliers favorisés par la porosité des frontières, la prolifération des armes légères et de petit calibre ainsi que la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée, ne seront pas du reste.

Ces sujets seront d’abord discutés par des experts du 29 au 31 mai, avant la réunion des ministres des Affaires étrangères et autres chefs de délégation qui se tiendra le 1er juin.

Les échanges d’informations et d’expériences sur ces différentes problématiques aboutiront à l’adoption de recommandations sur des mesures visant à renforcer la confiance et à consolider la paix dans les Etats membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *