RDC: Elimination d’un chef rebelle

rebelle-morgan Le chef rebelle congolais Paul Salada alias « Morgan », a été tué  lundi alors qu’il tentait de s’échapper. Quelques jours auparavant, il s’était rendu  aux  Forces armées de la RDC (FARDC).
Selon Jean-Claude Kifwa, porte-parole de l’armée en province Orientale (nord-est), Morgan a voulu s’échapper ; il y a eu des  échanges de tirs entre sa bande et des éléments des FARDC.  Il est décédé des suites de ses blessures, alors qu’un hélicoptère de la MONUSCO allait l’évacuer pour lui prodiguer des soins.
D’après le porte-parole de l’armée, « on dénombre sept morts  du côté assaillants et deux blessés des FARDC. Deux civils ont été également touchés…Morgan voulait fuir et tirait dans tous les sens ».A joutant que « ces évènements surviennent alors que samedi,  Morgan s’était rendu aux FARDC, avec une quarantaine de ses hommes…mais  c’était un piège, une simulation de sa part ».
Paul  Salada, alias « Morgan », était à la tête de la milice Maï-Maï Simba. Selon le dernier rapport des experts  des Nations Unies sur la RDC, il  s’est récemment  spécialisé dans « l’attaque des mines d’or ». Auparavant, il était actif dans le braconnage d’éléphants, et responsable de plusieurs violations graves de droits humains (viols, enlèvements, esclavage sexuel).Avec sa bande, il sévissait surtout dans  les districts du  Haut-Uélé et de l’Ituri, dans l’extrême nord-est de la RDC.
Faut-il rappeler qu’en novembre 2013,après la victoire des troupes gouvernementales sur la rébellion du M23,  le gouvernement congolais avait  appelé toutes les milices présentes dans le pays à  déposer les armes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *