Soudan : Violents combats dans le Darfour-Nord

elfacherEl-Facher, la deuxième plus grande ville du Darfour, a été secouée  mardi, par des affrontements  entre  des milices et des forces gouvernementales. Trois combattants et une femme ont  été tués.
Selon  des témoins,  les combats ont  éclaté  vers 4H00 locales (1H00 GMT), et se sont poursuivis  dans la matinée.  Les affrontements armés sont fréquents  dans  la région du Darfour depuis 2003. Ils opposent régulièrement  l’armée à des groupes rebelles qui réclament  la  fin  de  la « marginalisation économique » du  Darfour,  exigeant  le partage du pouvoir avec le gouvernement central de Khartoum.
A  El-Facher,  l’armée  ciblerait une  milice  particulièrement  dangereuse  qui terrorise l’un des  quartiers de la ville. Elle  est  composée  des membres des RSF (Rapid support forces) , une unité  paramilitaire  , souvent  accusée  par les missions onusiennes et africaines au Darfour,  d’attaques  contre  les communautés. La semaine dernière, un opposant  et ancien  premier  ministre  avaient accusé les  RSF de viols et de violences  contre  les civils.   Cependant, ces   derniers   se  sont toujours défendus de toute exaction contre les populations, n’hésitant pas  à qualifier de « mensongères »,  les  accusations  portées contre eux.
La région du Darfour  est considérée comme   la plus dangereuse du pays, en raison  du fort taux de criminalité  qui  y règne  depuis  le début du conflit.  Durant l’année dernière, les combats sont de plus en plus fréquents, et  donnent souvent lieu à  de véritables bains de sang,mettant aux prises des tribus arabes qui se disputent terre, eau, et  droits miniers. Malheureusement,  le  gouvernement soudanais,  confronté  à des difficultés  économiques, n’arrive pas à   pacifier  cette région.
Depuis le début de  l’année 2014,  environ  300.000 personnes ont été déplacées à cause   des violences   dans cette zone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *