Les enjeux du Sommet UA-UE pour le Maroc

Le Sommet Union Africaine-Union Européenne s’ouvre ce mercredi 29 novembre à Abidjan, en présence d’une délégation marocaine de haut rang, conduite par le roi Mohammed VI.

Pour le Maroc, l’enjeu de ce Sommet est multiple, selon Jawad Kerdoudi, président de l’Institut marocain des relations internationales (IMRI).

Il est d’abord politique, puisque la question du Sahara n’est toujours pas réglée, indique Kerdoudi dans un entretien recueilli par le site « Al huffington post Maroc».

Le Maroc va donc profiter de ce Sommet, surtout en coulisses, pour amener les pays africains à soutenir la position marocaine, c’est-à-dire le plan d’autonomie du Sahara présenté par le Maroc en 2007 à l’ONU.

Il s’agira pour le royaume, d’obtenir le maximum de soutiens pour ce plan, et de pousser les pays qui reconnaissent encore la RASD à lui retirer leur reconnaissance.

Il s’agira aussi, à plus long terme, ajoute le président  de l’IMRI, d’obtenir les deux tiers des votes des pays de l’UA, nécessaires pour exclure la RASD de l’instance panafricaine.

Pour Jawad Kerdoudi, la politique de la chaise vide a été préjudiciable pour le Maroc pendant longtemps, et c’est ce que le roi Mohammed VI a décidé de changer, pour que le Maroc puisse défendre sa position à l’intérieur de l’Union africaine.

L’enjeu pour le Maroc est aussi économique, a-t-il souligné, précisant que les discussions devraient ainsi être axées sur l’offre économique du Maroc sur le continent noir, et sa position de hub régional qu’il entend incarner avec l’Europe.

En outre, il s’agira pour le royaume, de convaincre les derniers récalcitrants à son entrée au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Les discussions techniques ont déjà été engagées depuis l’accord de principe formulé par cette Communauté sous-régionale en juin dernier.

Selon son secrétaire général, Marcel De Souza, le Maroc est prêt à renoncer à sa monnaie pour adhérer au Franc CFA. La question doit d’ailleurs être à l’ordre du jour, lors du prochain sommet de la CEDEAO prévu le 16 décembre à Abuja la capitale du Nigeria.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *