Afrique du Sud : Jacob Zuma doit rembourser ses prêts

L’ancien président d’Afrique du Sud, Jacob Zuma, serait-il devenu insolvable ? A en croire la presse sud-africaine, l’ancien dirigeant aurait des difficultés à épurer ses créances, jusqu‘à risquer de perdre sa résidence de Nkandla, son village natal, dont la réfection avait créé une solide controverse en 2016.

L’ex-Président sud-africain avait notamment été accusé d’avoir utilisé de l’argent public pour rénover sa résidence, en y construisant un amphithéâtre, une piscine et un enclos pour le bétail.

La Cour constitutionnelle avait alors jugé qu’il avait enfreint la Constitution et l’avait sommé de rembourser une partie des 23 millions de dollars, car la totalité de cette somme n’avait pas contribué à renforcer sa sécurité comme cela était convenu. Jacob Zuma s‘était alors tourné vers la banque VBS pour un prêt de 500.000 dollars. Toutefois, après quelques versements dès août 2018, l’ancien chef d’Etat aurait rarement versé les montants négociés avec la banque. Selon des documents judiciaires consultés par les supports News24 et TimesLive, Jacob Zuma aurait encore des arriérés de 38.000 dollars qu’il devrait rembourser au plus tard samedi, selon une sommation de la banque. Sinon, elle pourrait confisquer la résidence de Nkandla.

Pour l’heure, l‘équipe juridique de Jacob Zuma n’a pas réagi à ces accusations. Toutefois, cité dans une autre affaire selon laquelle il aurait gardé par devers lui 30 millions de dollars appartenant à l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, l’ancien président sud-africain avait ironisé sur l‘état de ses finances. Crédité d’avoir joui de plusieurs millions de dollars, Jacob Zuma avait notamment estimé qu’il avait des difficultés à payer ses avocats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *