L’Egypte et la Chine concluent un accord d’échange de devises

bceL’Egypte et la Chine ont signé ce mardi, un accord portant sur l’échange de devises d’une valeur de 18 milliards de yuans, environ 2,6 milliards de dollars, destiné à stimuler les activités économiques en Egypte.

D’une durée de trois ans, cet accord conclu entre la Banque centrale d’Egypte (CBE) et la Banque populaire de Chine (PBoC), peut être prorogé pour une autre durée, précise la CBE dans un communiqué publié mardi.

«Le swap de devises est un arrangement mutuellement bénéfique pour les deux pays, reflétant le soutien de la Chine au programme de réformes économiques de l’Egypte», ajoute le communiqué.

Les détails de cet accord n’ont pas été rendus publics, mais des économistes et importateurs égyptiens estiment que cette mesure devrait faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays, et apporter de manière générale, une bouffée d’oxygène supplémentaire à l’Egypte qui confrontée à un manque drastique de liquidités en devises étrangères.

Pour la Chine, c’est une occasion de plus d’étendre la sphère des pays avec lesquels elle possède des accords d’échange monétaire. Ils sont désormais 30 pays dans le monde, et l’accord avec l’Egypte est le troisième de cette année, sur le continent africain, après ceux signés avec le Nigeria et le Maroc.

En Egypte, cet accord vient compléter une série de mesures prises par le Caire, pour libérer les énormes potentiels de son économie et instaurer la confiance des investisseurs, en stimulant les activités économiques.

Grâce à cet accord, les deux banques centrales pourront échanger des paiements dans une devise par leurs équivalents dans une autre, ceci afin de faciliter les règlements commerciaux bilatéraux et d’injecter des liquidités pour soutenir les marchés financiers.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *