L’OIF limoge l’économiste Kako Nubukpo pour ses critiques contre le Franc CFA

L’ex-ministre togolais de la Prospective économique, l’économiste Kako Nubukpo, a été démis de ses fonctions de Directeur de la Francophonie économique et numérique qu’il occupait depuis 2016.

Selon l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), cette décision est justifiée par «l’incapacité» de l’intéressé à «respecter son droit de réserve».

Cette décision intervient après la publication le 29 novembre, d’une tribune dans le Monde Afrique, intitulée «Franc CFA : les propos de M. Macron sont déshonorants pour les dirigeants africains».

Dans le texte, l’ancien ministre de la Prospective et de l’Evaluation des politiques publiques du Président togolais Faure Gnassingbé s’en prenait à la vision «imprécise et caricaturale» du Franc CFA, exposée par le président français Emmanuel Macron, lors de son déplacement à Ouagadougou fin novembre dernier. Kako Nubukpo fustige une «rhétorique guerrière, à la limite de la courtoisie envers ses hôtes burkinabè» adoptée par le chef d’État français.

Très connu notamment pour son engagement contre le Franc CFA, l’économiste togolais a réagi à son remerciement via un Tweet, où il exprime sa fierté d’avoir choisi d’être « le porte-voix de ses convictions», à un moment où «les ambitions et les convictions entrent en contradiction».

L’économiste se défend de ne pas avoir «d’ennemis», mais «juste des valeurs, des principes et une passion : l’Afrique».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *