Le Tchad construit son premier dépôt de pétrole pour éviter toute pénurie

Le président tchadien, Idriss Deby Itno a procédé en milieu de semaine, au lancement officiel des travaux de construction du premier dépôt pétrolier du pays, destiné à aider le pays à mieux contrôler le marché local de l’or noir et à éviter toute pénurie des carburants.

Ce dépôt permettra, non seulement d’avoir un prix fixe sur l’ensemble du pays, mais surtout de lutter contre la fraude au carburant à l’importation ou à l’exportation, a expliqué le président tchadien Idriss Déby Itno, lors de la cérémonie de lancement des travaux.

D’une capacité de 36 millions de litres et construit à 35 km au nord de la capitale, N’Djamena, à proximité de la raffinerie de Djarmaya, ce dépôt pourra éviter des pénuries au pays, en garantissant l’approvisionnement du Tchad pendant deux ans, au cas où sa raffinerie connaîtrait des problèmes.

L’ouvrage sera assuré par la société française Parlym international, sous supervision de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT), société étatique supervisant la production et la commercialisation du brut tchadien. Il coûtera environ 13 milliards de francs CFA et les travaux dureront 18 mois, selon les autorités.

Au Tchad, le secteur pétrolier a été pointé du doigt pour son manque de transparence par l’ONG Swissaid dans un rapport publié en juin dernier. L’auteur du rapport, Lorenz Kummer, y a dénoncé «l’opacité» à la SHT, une structure qui ne publie pas ses comptes et n’est soumise à aucun audit externe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *