Des opposants éthiopiens libérés

Onze opposants au régime du président Mulatu Teshome et des journalistes blogueurs,  ont été remis en liberté ce jeudi, après avoir été arrêtés fin mars en Ethiopie et placés en détention sans jugement, sous le coup de l’état d’urgence instauré après la démission surprise du Premier ministre, Hailemariam Desalegn.

Parmi les opposants libérés, figurent notamment deux blogueurs, Befekadu Hailu et Mahlet Fantahun, ainsi que le journaliste Eskinder Nega et l’homme politique Andualem Arage.

Au total, 1.100 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cet état d’urgence, instauré dès le lendemain de la démission de Hailemariam. Des membres de l’opposition libérés quelques mois plus tôt à la faveur d’une amnistie de masse, ont de nouveau été arrêtés dans ce contexte.

L’ex-Premier ministre Hailemariam a été depuis remplacé par Abiy Ahmed originaire de l’ethnie oromo qui a été à l’origine d’un mouvement de contestation antigouvernementale sans précédent depuis la prise du pouvoir par l’actuel régime en 1991.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *