Maroc : Mohammed VI et Emmanuel Macron inaugurent la 1ère LGV en Afrique

Au Maroc, le Roi Mohammed VI et le président français Emmanuel Macron ont inauguré jeudi à Tanger (Nord), la 1ère ligne à grande vitesse (LGV) en Afrique, qui reliera la ville du Détroit à la métropole économique, Casablanca, en passant par la capitale, Rabat.

Les deux chefs d’État ont pris place à bord du train rapide baptisé « Al Boraq », où le président Macron a été convié à un déjeuner offert par le Souverain marocain durant le trajet pour Rabat.

Pour la grand public, la LGV marocaine entrera en service dans les prochains jours, et permettra un gain de temps considérable. Le trajet entre Tanger et Casablanca, les deux pôles économiques du Royaume, prendra dorénavant 2H10mn contre 4H45mn actuellement.

L’ONCF, l’office marocain des chemins de fer, assure que les prix sur le train à grande vitesse ne dépasseront pas 30% des tarifs pratiqués sur le train classique. L’ONCF, qui exploite la LGV, prévoit quelque 5 à 6 millions de passagers pendant les trois premières années d’exploitation de la ligne, soit le double du nombre d’usagers actuel.

Démarrés en 2011, les travaux sur la LGV ont été menés en parallèle avec la rénovation complète ou la reconstruction de grandes gares dans les quatre villes desservies par la LGV: Tanger, Kénitra, Rabat et Casablanca.

Après la LGV entre Tanger et Casablanca, le Maroc envisage une extension de la ligne plus au sud, jusqu’à Marrakech, puis Agadir, les deux pôles touristiques du pays.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *