La BAD accorde un appui budgétaire de 100 millions € au Gabon

Le Gabon va bénéficier d’un prêt d’une valeur de 100 millions d’euros accordé par la Banque africaine de développement (BAD), destiné à soutenir ses réformes économiques et financières.

 

Cette enveloppe, dont le décaissement vient d’être approuvé par la banque panafricaine, s’inscrit dans le cadre de la phase III du Programme d’appui aux réformes économiques et financières (PAREF III), a indiqué mardi, le ministère gabonais de l’Economie dans un communiqué.

 

Les autorités gabonaises ont sollicité cet appui budgétaire afin de pouvoir faire face aux «déséquilibres budgétaire en 2018», selon le ministère.

 

L’appui de la BAD permettra donc au pays «d’approfondir les réformes du PAREF I et II, d’accompagner la mise en œuvre des réformes du programme triennal avec le Fond Monétaire International (FMI)» dans le cadre de la Facilité élargie de crédit et comblera les besoins de financement, en partenariat avec les autres bailleurs de fonds, explique le communiqué.

 

Le Gabon avait déjà bénéficié de deux appuis budgétaires de la BAD en 2016 et 2017 (PAREF 1 & 2). Mais le retour à l’équilibre reste lent, en dépit de nombreuses réformes initiées pour diversifier la structure productive et renforcer la gestion des finances publiques par la hausse des recettes et une meilleure maîtrise des dépenses.

 

La nouvelle enveloppe de la BAD devrait donc servir à appuyer la mise en œuvre du programme de développement du gouvernement gabonais en vue de créer les conditions d’une croissance économique accélérée et inclusive, et ce, à travers le renforcement de l’assainissement budgétaire et la diversification de l’économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *