Gabon : Exploitation rationnelle des ressources halieutiques

peche-intensive-NOAADans le cadre des nouvelles orientations en matière de pêche et d’aquaculture au Gabon, le ministre gabonais en charge de la pêche et un représentant de l’Union Européenne ont paraphé, le mercredi 24 juillet dernier, un protocole d’accord.

A travers cet accord, l’UE octroie, à l’Etat gabonais, un financement de plusieurs milliers de dollars afin de soutenir ce dernier dans sa nouvelle politique. À propos de celle-ci, il s’agit, entre autres, d’exploiter rationnellement les ressources halieutiques de manière à améliorer les conditions de vie et d’épanouissement des populations et d’anticiper sur la pénurie des ressources. Enfin, il est aussi question d’assurer la croissance économique et la diversification de l’économie dudit Etat, tout en préservant au mieux le patrimoine naturel.

Comparée aux années précédentes, la signature de ce protocole d’accord offre plus d’avantages, car, selon le directeur général des pêches et de l’aquaculture, les méthodes de la pratique, la gestion durable des ressources halieutiques ainsi que l’apport dudit secteur au PIB ont été révisés. Ainsi,la contrepartie financière et l’appui sectoriel ont, selon des sources concordantes, significativement augmenté parce qu’ils serviront à soutenir le plan national suivi/contrôle et surveillance des activités de pêche. De même, ils permettront de veiller à la tenue de statistiques et au renforcement des capacités de l’autorité de contrôle sanitaire des produits de la pêche.

Au total, l’accord passé entre les deux entités permettra au Gabon de bénéficier, de la part de l’UE, d’une rémunération de plus d’un million de dollars par an : ce montant est destiné à plusieurs fins, notamment le développement des infrastructures en vue de la modernisation du secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *