Lutte contre la crise énergétique sénégalaise

Confrontée à une crise énergétique depuis plusieurs mois, le Sénégal est à la recherche d’une issue. C’est dans cette optique que le gouvernement  Sénégalais à décidé de lancer le plan « Takkal » ; qui a été présenté au parlement en fin de semaine dernière.

En effet, ce plan de restructuration du secteur de l’énergie a pour objectif de mettre fin à la crise en 2014 à travers la mobilisation de 650 milliards de FCFA (1 400 000 000 dollars). A ce jour, 220 milliards de FCFA (475 000 000 dollars) ont déjà été mobilisés et l’Etat est à la recherche de 145 milliards de FCFA (312 500 000 dollars) pour combler les dépenses pour 2011. En outre, vu le mauvais état des installations de la Société nationale d’électricité (Senelec), ce programme mettra un accent particulier sur l’investissement et la réhabilitation du matériel technique, la sécurisation du combustible et du partenariat, le renforcement de la production.

De plus, soulignons que le coût annuel du plan est estimé à 365 milliards et que les autorités sénégalaises en charge du programme ne comptent pas augmenter les impôts ni emprunter de l’argent pour combler le déficit de 145 milliards de FCFA (312 489 319 dollars). Et, selon les propos du ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances, M. Abdoulaye Diop ; les mesures envisagées pour réunir la somme restante sont, la réduction des dépenses fiscales, la révision de certaines exonérations et du taux d’impôts sur les sociétés qui ont de gros bénéfices.

Enfin, concernant la gestion de la demande d’électricité, le gouvernement sénégalais entend compter sur le déploiement des lampes à basse consommation (LBC), le déploiement de compteurs prépayés et la mise en place de nouvelles tarifications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *