Zambie : Des députés de l’opposition suspendus pour avoir boudé un discours du président

Une cinquantaine de députés zambiens de l’opposition, été suspendus ce mardi, pour une période de trente jours, par le président du parlement Patrick Matabini qui leur reproche d’avoir boudé un discours du président  Edgar Lungu.

La sanction a été prononcée mardi en plénière, par le président du Parlement, Patrick Matabini, contre les 48 élus du Parti uni pour le développement national (UPND). Il les a sommés de reconnaître enfin le verdict des urnes de la présidentielle du mois d’août 2016, qui donna la victoire au président Lungu.

En mars dernier, les élus de ce parti avaient refusé d’assister à un discours du président Lungu dans l’hémicycle, pour dénoncer la légitimité de sa réélection au terme d’un vote qu’ils jugent frauduleux.

«Je vous demande de démissionner si vous ne reconnaissez pas qu’il y a un gouvernement légitimement élu», a menacé le président de l’Assemblée nationale, Patrick Matabini.

Selon les termes de la sanction, les députés concernées ne seront pas autorisés à entrer au parlement et ne recevront pas leur salaire, le temps de leur suspension.

Cette décision contre les députés de l’UPND intervient après la spectaculaire arrestation en avril de son chef, Hakainde Hichilema, accusé par le pouvoir d’avoir entravé le déplacement d’un convoi du chef de l’Etat, son rival à la présidentielle.

M.Hichilema est actuellement enfermé à la prison de haute sécurité de Mukobeko, dans le centre du pays, et attend l’ouverture de son procès devant la Haute cour de Lusaka.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *