Les Libériens aux urnes ce mardi pour départager Weah et Boakai

Les électeurs du Liberia votent ce mardi 26 décembre, pour départager au second tour de l’élection présidentielle, les deux candidats en lice, la star du football George Weah et le vice-président sortant, Joseph Boakai.

Initialement prévu le 7 novembre, le second tour avait été suspendu in-extremis par la Cour suprême à la suite du recours introduit par le candidat arrivé troisième au premier tour, Charles Brumskine (9,6%), appuyé par M. Boakai (28,8%). Le plaignant dénonçait des «fraudes et irrégularités».

La haute cour du pays a ordonné à la commission électorale libérienne (NEC) de statuer sur ces plaintes, avant la tenue du second tour. La NEC a rejeté la plupart de ces plaintes pour manque de fondement ou d’argument. Mais pour éviter des problèmes, elle a revu le registre national des électeurs et affichées les listes des inscrits, plusieurs jours à l’avance à l’extérieur des centres de vote.

C’est donc un deuxième tour très attendu qui se déroule ce mardi au Libéria, où les électeurs ont commencé à faire la queue devant les bureaux de vote, bien avant même leur ouverture.

Pour succéder à la présidente sortante, Ellen Johnson Sirleaf, George Weah, star du PSG et du Milan AC dans les années 1990, part favori après être arrivé en tête au premier tour dans 11 provinces sur 15. Il bénéficie du ralliement du sénateur et ancien chef de milice, Prince Johnson (8,2%) et du parti de Charles Brumskine.

Ce scrutin ouvrira une nouvelle page dans l’histoire de ce pays d’Afrique de l’Ouest, ravagé par une guerre civile entre 1989 et 2003, ayant fait pas moins de 250.000 morts et son économie est entrée en récession en 2016 à cause de l’épidémie d’Ebola et de la chute des cours des matières premières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *