Parlement algérien : Deux Présidents ?

En Algérie, le député du parti du Front de libération national (FLN), Mouad Bouchareb, âgé de 47 ans, a été élu le 24/10/2018 président de l’Assemblée populaire nationale en remplacement de Saïd Bouhadja. L’opposition a boycotté cette séance plénière considérant cette élection illégale et anticonstitutionnelle.

Mouad Bouchareb issu du FLN, était l’unique candidat, soutenu par le parti Rassemblement national démocratique (RND), ainsi que les autres formations de la majorité présidentielle.
Or, selon la Constitution algérienne, seules trois conditions permettent la destitution du président de l’Assemblée populaire nationale : un décès, une incapacité ou une démission. En l’absence d’une de ces trois raisons, le poste de président de l’ANL n’était donc pas vacant.

Si « L’ex-président » de l’Assemblée Saïd Bouhadja maintient son refus de démissionner, l’ANP pourrait être dissoute et l’Algérie va être plongée dans une grave crise sociopolitique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *