Le premier ministre du Lesotho poussé à la démission

Le premier ministre du Lesotho, Thomas Thabane, a jusqu’à ce jeudi 20 février pour démissionner de son poste, selon un ultimatum qui lui a été adressé par son parti, le Congrès de tous les Sotho (ABC, au pouvoir).

Cette décision prise à l’issue d’une réunion des hauts cadres du parti en début de semaine, est en lien avec la nébuleuse affaire du meurtre de la femme du Premier ministre, Thabane, dans laquelle lui et sa nouvelle épouse, seraient impliqués.

Le crime remonte à juin 2017, deux jours avant la prise de fonction de Thomas Thabane à la tête du gouvernement. Son épouse, Lipolelo Thabane, avait été tuée par balle, alors que le couple allait mal et était en instance de divorce depuis des années. Le premier ministre s’était remarié avec Maesaiah quelques mois après cet assassinat.

Début janvier, la police avait soupçonné le mari d’être lui-même impliqué dans cet assassinat, et fondait son accusation sur un appel téléphonique « localisé sur le lieu du crime et passé depuis le téléphone portable de Thomas Thabane ».

Un mois plus tard, c’est sa nouvelle épouse, Maesaiah Thabanequi a été formellement accusée par la police du meurtre de Lipolelo Thabane. Elle y serait impliquée « ainsi que huit autres personnes qui se trouvent au Lesotho et en Afrique du Sud », avait déclaré à la presse le commissaire de police adjoint, Paseka Mokete.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *