Possible report des élections prévues en novembre au Niger

La Commission électorale du Niger (CENI) a fait le point ce mardi des préparatifs en cours pour les élections prévues en novembre 2020 dans le pays, en évoquant la probabilité d’un report, à cause notamment de la pandémie de coronavirus.

Lors d’une rencontre avec les partis politiques hier mardi à Niamey, la CENI a fait part de ses difficultés dans l’organisation des prochains scrutins, notamment l’insécurité, les problèmes logistiques et la pandémie de la maladie Covid-19.

Elle affirme néanmoins faire tout son possible pour se rattraper, ce qui n’a pas empêché la frustration de la classe politique qui tient à aller aux urnes, notamment pour les élections locales prévues début novembre 2020.

«Nous voulons des locales, même s’il faut les coupler avec la présidentielle, car la pandémie de la Covid-19​ est un faux-fuyant», a réagi Ousseini Salatou, membre d’une des coalitions qui soutiennent le président Issoufou Mahamadou.

«Vous (la CENI) avez eu trois voire quatre ans pour vous préparer, et c’est maintenant que vous venez nous parler de report? », s’insurge-t-il.

L’opposition contestait déjà la composition de cette CENI et le processus électoral, et réclame à présent, un dialogue national élargi auquel devraient participer toutes les forces vives du Niger et les observateurs internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *