137 migrants secourus au large des côtes Libyennes

Les gardes-côtes libyens ont intercepté ce week-end au large des côtes du pays, 137 migrants clandestins, dont cinq femmes et trois enfants, qui tentaient de rallier l’Europe à bord d’une embarcation de fortune, a annoncé dimanche, le département anti-immigration en Libye.

«137 migrants clandestins ont été secourus avec succès par les garde-côtes (…) puis nous ont été remis», a indiqué Amine al-Boussefi, chef de l’organe de lutte contre l’immigration clandestine de Tajoura, dans la banlieue est de Tripoli.

D’après le général Ayoub Kacem, porte-parole de la marine libyenne, les migrants, de différentes nationalités africaines, « étaient à bord d’un barque pneumatique lorsqu’ils ont été interceptés dimanche matin à environ 20 milles marins au nord de Sayyad, un petit village en bord de mer à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Tripoli ».

Ils ont été ramenés à la base navale de Tripoli où les autorités libyennes leur ont fourni de l’eau et de la nourriture, ainsi que des soins. Ils ont ensuite été acheminés en bus vers Tajoura où ils ont été remis à l’organe de lutte contre l’immigration clandestine.

Des témoins rapportent, avec indignation, que des dizaines de ces migrants ont été « regroupés dans une cour, assis par terre sous un soleil de plomb », en attendant d’être placés dans des centres de rétention.

Selon les derniers chiffres de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 111.000 migrants sont arrivés en Europe par la mer depuis le premier janvier, dont près de 93.500 en Italie. Plus de 2.360 sont morts en tentant la traversée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *