Soudan du Sud : Visite d’une représentante de l’ONU dans les camps de réfugiés

benthieu Mercredi, Hilde Johnson, envoyée spéciale   des   Nations Unies au Soudan du Sud, est allée à  la rencontre des réfugiés  installés  dans la base onusienne de Bentiu. Annonce faite par  le porte-parole  de l’ONU, Stéphane Dujarric, lors d’une rencontre avec la presse.
Selon ce dernier,  Mme Johnson a  estimé  que  les réfugiés  se  rendent   dans les camps  de la MINUSS  par  peur   d’insécurité  et  surtout  pour  trouver  de la nourriture qui est l’une  des conséquences du conflit . « Environ  100.000 personnes  sont actuellement réfugiées  dans les bases  de la MINUSS, à travers le pays »,  a ajouté le porte-parole, tout  en précisant  que  « la plupart  d’entre elles  se  trouvent dans la ville de Bentiu qui  a été notamment  le théâtre des combats  les plus vifs du conflit ». C’est la ville la plus convoitée par les rebelles,  vu qu’elle  dispose de nombreux puits pétroliers.
Mme   Jonson  avait tenu  récemment une réunion avec les dirigeants du Sud Soudan,  afin  de discuter de la crise et  de  la situation humanitaire qui ne cesse de  se dégrader.
Tous  ces  déplacements  sont  causés par les combats  opposant les troupes rebelles de l’ancien vice-président Riek Machar, à celles du président Salva Kiir. En l’espace de six mois,  le conflit   entre  les  deux  camps  a  fait  plusieurs milliers de victimes, et plus d’un million  de déplacés.  Selon les chiffres du HCR (Haut Commissariat des Nations Unies pour les  Réfugiés),  il y  aurait environ 923.000 déplacés  internes et  293.000 personnes réfugiés dans les pays voisins.
Environ 5 millions de  personnes sont actuellement dans le  besoin  d’une aide humanitaire urgente. La semaine dernière,  l’ONU avait une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme sur  le nombre de décès sans cesse croissant des réfugiés  dans ses bases.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *