Le Kenya et l’Ethiopie solidaires avec la Somalie

igadDans la corne d’Afrique, l’Ethiopie et le Kenya, deux pays engagés militairement dans les combats contre les shebabs somaliens, ont réaffirmé lundi, leur disposition à œuvrer avec les autorités somaliennes dans la construction de ce pays fortement retardé par d’incessantes crises civiles et politiques.

L’engagement militaire du Kenya et de l’Ethiopie en Somalie sont loin de s’entendre comme une déclaration de guerre à ce pays voisin. Ces deux nations se disent prêtes à soutenir la Somalie dans sa construction nationale .Lundi, au cours d’un entretien à Nairobi, entre le Premier ministre Ethiopien, Hailemariam Desalegn et le président Kenyan Uhuru Kenyatta, ils ont reconnu l’impact de la crise somalienne dans le développement de la sous-région. Ils ont néanmoins réaffirmé leur disposition à œuvrer pour la reconstruction de la Somalie.

A cet effet le président Uhuru Kenyatta a déclaré : «Sur l’IGAD et pour la paix et le développement régional, nous avons concentré nos efforts pour contribuer à la paix durable, la reconstruction et le développement en Somalie. ». L’IGAD faut-il le rappeler est l’autorité Intergouvernementale pour le développement dans la région de la corne d’Afrique. Toutefois l’Ethiopie et le Kenya restent dans le cadre de l’IGAD, des partenaires forts et que tout processus pour la paix en Somalie qui ne passe pas par leur médiation est voué à l’échec.

Selon les déclarations de ces deux dirigeants, la Somalie ne serait pas le seul pays de la région à interpeller leurs efforts, puisque les brouilles entre le Soudan du Sud et le Soudan requièrent une réelle attention de leur part.

En abordant aussi la question de l’Union Africaine qui fête bientôt son cinquantenaire, le Kenya et l’Ethiopie dans cette réunion ont prouvé leur intention de travailler pour la cohésion régionale et continentale, en vue de mettre sur pied un édifice africain basé sur la paix et le développement économique et social.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *