Deuxième mission des experts de l’ONU au Burundi

Christof HeynsTrois membres de la Mission d’Experts indépendants des Nations Unies sur le Burundi sont en déplacement pour la deuxième fois dans ce pays, du 13 au 17 juin 2016.

«Cette visite sera l’occasion d’évaluer les développements intervenus dans la situation des droits de l’homme depuis notre dernière visite, en mars dernier, et de poursuivre nos discussions avec tous les acteurs impliqués dans la crise actuelle», a annoncé Christof Heyns, le Président de la Mission d’Experts indépendants.

Au cours de leur visite, les experts rencontreront les autorités burundaises ainsi que d’autres acteurs politiques, des membres de la société civile, des victimes de violations des droits de l’Homme, des organisations humanitaires, notamment les agences des Nations Unies, ainsi que des partenaires régionaux et internationaux opérant au Burundi.

La Mission d’Experts indépendants des Nations Unies sur le Burundi est composée de Christof Heyns (Afrique du Sud), le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, de Mme Maya Sahli-Fadel (Algérie), Rapporteuse spéciale de l’Union Africaine sur les réfugiés, les demandeurs d’asile, les personnes déplacées et les migrants en Afrique, et de Pablo de Greiff (Colombie), le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la promotion de la vérité, de la justice, de la réparation et des garanties de non-répétition.

«Le Burundi traverse une période difficile. Si une réponse adéquate aux difficiles défis que connaît le pays n’est pas trouvée, ceux-ci pourraient mettre en péril les importantes réalisations obtenues grâce à l’Accord d’Arusha», a averti Pablo de Greiff.

«L’une des dimensions fondamentales de notre mandat est d’aider l’Etat burundais à remplir ses obligations en matière de droits de l’Homme, notamment en garantissant que justice soit faite et les responsabilités établies pour les violations et atteintes aux droits de l’Homme qui ont été commises depuis le début de la crise», a déclaré Mme Maya Sahli-Fadel.

La Mission d’Experts indépendants avait déployé une équipe de spécialistes des droits de l’homme au Burundi en mai 2016, avec pour objectif d’aider les trois experts onusiens des droits de l’homme à recueillir des informations sur les violations et atteintes aux droits humains perpétrées dans le pays, depuis avril 2015.

Ces spécialistes, qui viennent d’entamer une visite en République démocratique du Congo, se rendront également au Rwanda, en Ouganda et en Tanzanie au cours des prochaines semaines pour recueillir des informations et interviewer des réfugiés burundais. Ces émissaires soumettront leur rapport final au Conseil des droits de l’homme lors de sa 33ème session, en septembre 2016.

La Mission d’Experts indépendants des Nations Unies sur le Burundi a été établie par le Conseil des droits de l’homme le 17 décembre 2015 (résolution A/HRC/S-24/1) pour «enquêter sur les violations et abus de droits de l’homme en vue de prévenir la détérioration de la situation».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *