Coronavirus : L’Afrique se lance dans le confinement

De nombreux pays africains ont relevé le niveau d’alerte en prévoyant le confinement des populations dans leur stratégie de lutte contre la pandémie du coronavirus dont la contagion progresse de façon inquiétante chez certains pays.

Après le Maroc et la Tunisie, l’Afrique du Sud passera ainsi au confinement cette semaine, au moment où le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont proclamé “l’état d’urgence”.

A compter du jeudi 26 mars, les Sud-Africains devront rester chez eux et respecter un « confinement national » de 21 jours qui vise à «prévenir une catastrophe humaine aux proportions énormes», a annoncé ce lundi, le président Cyril Ramaphosa. L’armée sera déployée pour faire respecter ce confinement.

Le pays fait partie des plus touchés en Afrique, avec un total de 402 cas de Covid-19 confirmés, un nombre «multiplié par six en seulement huit jours», a insisté le président Ramaphosa.

Déjà effectif au Maroc, en Tunisie, au Rwanda et à Maurice, le confinement a aussi été imposé lundi à Lubumbashi en République démocratique du Congo (RDC) et dans les deux principales villes de Madagascar, la capitale Antananarivo et Toamasina (est).

Des mesures radicales ont été également prises en Côte d’Ivoire où le président Alassane Ouattara a décrété l’état d’urgence ce lundi, avec un confinement progressif qui se met en place, «par aires géographiques».

Dans cette lutte contre la propagation du Covid-19, notre principal ennemi sera l’indiscipline et le non-respect des consignes de prévention », a mis en garde le président Ouattara.

Son homologue sénégalais, Macky Sall, a également proclamé l’état d’urgence en précisant que des couvre-feux sont instaurés, les déplacements sont limités, les rassemblements interdits et les lieux publics fermés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *