Lutte contre le tabagisme au Bénin : Une priorité pour l’Etat

ministre-sante-beninA l’occasion de la journée mondiale sans tabac organisée le samedi 6 juin dernier au Bénin, la ministre de la Santé a invité la population à réduire le seuil de consommation du tabac.

Chaque année, le 31 mai, l’OMS et ses partenaires célèbrent la Journée mondiale sans tabac, dans le but de souligner les risques pour la santé liés à la consommation de tabac et de plaider en faveur de politiques efficaces pour réduire cette consommation.

À plusieurs égards, le commerce illicite de produits du tabac est un vaste sujet de préoccupation mondiale, notamment du point de vue sanitaire, juridique et économique, de la gouvernance et de la corruption.

Face à la menace que représente le commerce illicite du tabac, la Communauté internationale a négocié et adopté en novembre 2012 le Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac, qui est le premier Protocole à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac.

Selon le Directeur national adjoint de la Santé publique, les consommateurs du tabac ne sont pas les seules victimes de la fumée du tabac, mais celle-ci met aussi en danger la vie de toute la population.

Dans cette perspective, la ministre Dorothée Kindé-Gazard a exhorté la jeunesse à « opter pour un cadre de vie sans tabac », tout en rappelant que le Bénin peut « parvenir à un seuil minimum tolérable de consommation du tabac ».

En résumé, Le Bénin, à l’instar de la Communauté internationale, fait de la lutte antitabac une priorité pour le bien-être de la population, notamment la jeunesse qui constitue l’espoir pour le présent et le futur de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *